La ministre des Affaires Sociales et des Solidarités a dans le cadre de la semaine nationale de la solidarité choisi cette année de promouvoir au maximum une culture de la gouvernance de la chose sociale en phase avec notre époque qu’est la lutte contre pauvreté en investissant sur le capital humain.

Comme la Semaine Nationale de l’Action Sociale constitue le rendez-vous du début de l’année, à travers lequel le ministère des affaires sociales et de solidarités présente, évalue et met également en perspective les stratégies, les programmes et les projets réalisés dans le domaine du développement social, le MASS a ce matin organisé un atelier sur le bilan et perspective de son ministère pour un élan social et solidaire plus promoteur.

Etaient présent à cette cérémonie outre, Mme la ministre des affaires sociales, la secrétaire général de l’UNFD, la directrice de D-money, les membres parlementaires, les partenaires du Mass ainsi que les hauts cadres du MASS.


L’objectif de cet atelier est de revoir le bilan et les réalisations du MASS pour se projeter sur des programmes de lutte contre la pauvreté.

Force est de constater que cette stratégie qui épouse tout le cycle de vie est soutenue par des mesures d’accompagnement aidant les ménages à s’assurer une sortie définitive de la pauvreté.

Rappelons que depuis son adhésion à l’initiative de la Banque Mondiale sur le développement du capital humain en avril 2019, la république de Djibouti, grâce à la vision du chef de l’état son excellence Ismaël Omar Guelleh depuis son accession à la magistrature suprême n’a de cesse travaillé pour l’élaboration d’un plan national pour le développement du capital humain.

TPL_BACKTOTOP