La République de Djibouti, à l'instar de la communauté africaine, a célébré aujourd'hui la cérémonie de la cinquième journée africaine de l'état civil à l’hôtel Kempinsky.

Organisé par le ministère de la décentralisation en collaboration avec l'UNFPA, l'événement a vu la présence du ministre de la décentralisation M. Kassim Haroun Ali, le ministre de l'environnement, M. Mohamed Abdoulkader Moussa, le ministre du commerce, Mohamed Warsama Dirieh, le ministre de l'énergie, Yonis Ali Guedi, le ministre des Wakfs, Moumin Hassan Barreh, des présidents des 5 conseils régionaux, du maire, et de diverses personnalités.

En effet, l'objectif principal de la célébration est d'appeler tous les acteurs à mutualiser leurs efforts afin de relever les principaux défis du système d'état civil, notamment en matière de sécurité, d'accessibilité pour tous, de simplification et de facilitation des procédures d'état civil ainsi que de production de données d'état civil.

A Djibouti, les systèmes d'enregistrement des faits d'état civil englobent un large éventail d'acteurs, d'agences et de ministères. De même, ils sont constitués de nombreux sous-systèmes et processus (état civil, statistiques de l'état civil, gestion de l'identité).

Dans son discours, la représentante du FNUAP résidant à Djibouti a souligné l'importance de cette journée.

Le ministre de la décentralisation M. Kassim Haroun Ali a mis l'accent sur le rôle que Djibouti joue dans ce domaine.

TPL_BACKTOTOP