L’IGAD, en collaboration avec la coopération allemande via la GIZ et le gouvernement Djiboutien (ministère de l’Éducation) ont organisé une réunion de consultation de deux jours sur le plan de réponse chiffré de l’éducation nationale de Djibouti pour la mise en œuvre de la Déclaration de Djibouti sur l’éducation pour les réfugiés, les rapatriés et les communautés hôtes. La rencontre s’est déroulée au centre Sunny Hill dans le décor idyllique de la ville touristique d’Arta.

Dr Kebede Tsegayeb, a rappelé que l’IGAD a été chargée de soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’intervention nationaux chiffrés pluriannuels en matière d’éducation pour assurer une éducation inclusive pour les réfugiés, les déplacés internes et les rapatriés ainsi que les communautés hôtes. « En conséquence, l’IGAD a travaillé avec les États membres et les partenaires pour élaborer des plans chiffrés. Certains d’entre eux ont déjà adopté leurs plans et ont déjà commencé la mise en œuvre. D’autres comme Djibouti, la Somalie et le Kenya travaillent encore à l’élaboration de leurs plans » a-t-il conclu.

La consultation nationale a généré des informations et alimenté d’importants échanges sur l’état d’avancement et de la préparation des plans nationaux chiffrés, qui était l’un des engagements des États membres et des partenaires de l’IGAD. Ce fut aussi l’occasion d’identifier les lacunes et les recommandations pour les combler.

Il fut convenu des prochaines étapes en termes de mise en œuvre efficace du plan chiffré Djiboutien afin d’accélérer l’accès inclusif à une éducation de qualité pour les réfugiés, les rapatriés et les communautés d’accueil dans le pays.

 

TPL_BACKTOTOP