L'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et le gouvernement de Djibouti, ministère de l'éducation, ont convoqué une réunion de consultation de deux jours sur le plan de réponse chiffré de Djibouti en matière d'éducation nationale pour la mise en œuvre de la Déclaration de Djibouti sur l'éducation des réfugiés, des rapatriés et des communautés d'accueil.

Le  coordonnateur principal du programme de l'IGAD pour l'éducation, la science, la technologie et l'innovation, a révélé que l'IGAD a reçu la demande du gouvernement de Djibouti, le ministère de l'éducation, de co-organiser une conférence ministérielle en Décembre 2022 pour traiter les questions des taux d'abandon scolaire dans la région.

En outre, le coordinateur principal du programme a souligné que l'IGAD et les partenaires ont soutenu l'élaboration et la mise en œuvre de la Déclaration de Djibouti. 

L'IGAD a travaillé en étroite collaboration avec les partenaires et les parties prenantes concernés, notamment le gouvernement allemand par le biais de la GIZ, le HCR, l'UNESCO, l'UNICEF, l'ECW et l'Union européenne, afin de mettre en œuvre les différentes actions décrites dans la Déclaration de Djibouti. 

L'IGAD et le Ministère de l'Education du gouvernement de Djibouti ont commencé à développer le plan national de réponse chiffrée en matière d'éducation pour Djibouti en 2021.

Le cadre régional des qualifications de l'IGAD, qui est nécessaire pour résoudre les problèmes liés à la certification et à la reconnaissance, progresse bien. Le gouvernement djiboutien est en train de résoudre la question en suspens de l'examen et de la certification des étudiants réfugiés qui suivaient le programme d'études kenyan.

L'IGAD a aidé les États membres à élaborer et à mettre en œuvre des plans chiffrés pour les plans nationaux de réponse à l'éducation en vue de la mise en œuvre de la Déclaration de Djibouti.

TPL_BACKTOTOP