Le ministre de la Santé Dr Ahmed Robleh Abdilleh a présidé une importante réunion portant sur la lutte contre le paludisme dans la capitale.

Outre la maire-adjointe de Djibouti Mme Fatouma Mohamed Kamil, la réunion aura mobilisé les présidents des trois communes de la capitale et les principaux acteurs de la société civile en vue d'engager des discussions autour des multiples problématiques du paludisme ainsi que les moyens de lutte contre la prolifération des moustiques vecteurs de la maladie.

Dans son allocution, le ministre a mis en exergue la nécessité d'une lutte coordonnée et impliquant tous les partenaires sectorielles afin d'enrayer le spectre du paludisme de notre pays.

Les participants ont d'abord suivi un bref exposé sur les moyens préventifs et curatifs ainsi que les différentes actions multiformes déployées par le département de la santé en matière de lutte anti-vectorielle.

À cet effet, une feuille de route multisectorielle a été présentée pour lutter efficacement contre le fléau endémique du paludisme.

Les stratégies de lutte anti-vectorielle ainsi que des vastes opérations de destruction des gîtes larvaires seront donc menées par le ministère de la Santé avec l'implication et la collaboration parfaite des trois communes, des partenaires techniques et des différents départements et services concernés.

Les décideurs et responsables des collectivités locales ont approuvé et soutenu la stratégie multisectorielle employée par le département de la santé pour lutter ensemble contre le paludisme.

Le ministre de la Santé a rappelé que son département a déjà distribué en masse des moustiquaires imprégnées d'insecticide à toute la population et que le moment était fort propice pour intensifier nos actions et de prévenir en amont toute prolifération des moustiques avant même l'arrivée de la saison fraiche.

TPL_BACKTOTOP