Le Centre mondial pour l’adaptation a abrité hier, un Sommet des Chefs d'Etats sur l’adaptation en Afrique en étroite collaboration avec l'Union africaine, la Banque Africaine de Développement, le Fonds monétaire international, l'Initiative d’adaptation pour l’Afrique et le Forum sur la vulnérabilité climatique.

Au cours de ce sommet, le ministre de l'économie et des finances chargées de l'industrie monsieur Ilyas moussa Dawaleh qui représentait le chef de l’Etat Son Excellence Ismail Omar Guelleh était à la tête d’une délégation comprenant l'ambassadeur de Djibouti au BENELUX et à l'Union européenne, le conseiller principal M. Ibrahim Hamadou Hassan et le Directeur du Financement Extérieur M. Ali Med Gadileh.

Lors de ce sommet, le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a pris la parole aux côtés d'autres leaders mondiaux lors du sommet comme les Présidents du Sénégal, du Ghana et de la Secrétaire général adjoint des Nations unies

En prélude à la Conférence des parties sur le changement climatique (COP27) qui aura lieu à Sharm-El-Sheik en Egypte en novembre prochain, ce sommet a permis d'accroître les soutiens et les ressources pour le Programme d'accélération de l'adaptation en Afrique, le programme phare du continent. Il permettra aussi d’accroître les soutiens et les ressources pour le Programme d’accélération de l’adaptation en Afrique, le programme phare du continent.

Par Ailleurs, ce programme vise à concrétiser la vision de l'Initiative d’adaptation pour l’Afrique en mobilisant 25 milliards de dollars d'investissements d'ici à 2025 pour l'adaptation au climat dans les domaines de la sécurité alimentaire, des infrastructures résilientes, des emplois verts et de la finance climatique.

Pour conclure, ce sommet servira de catalyseur de la coalition de partenaires mais surtout des initiatives pour accélérer l’action de l’adaptation climatique sur le continent.

TPL_BACKTOTOP