Le siège de l’inspection régionale d’Ali-Sabieh a abrité jeudi dernier une cérémonie grandiose de clôture des projets scolaires de renforcement du niveau des apprentissages des élèves des écoles de base.

Une entreprise ambitieuse de redressement de niveau scolaire pour certains écoliers  et d’amélioration de performances éducatives pour  d’autres de leurs pairs et le tout qui relève de l’initiative locale.

Notons que la mise en œuvre de ces projets de renforcement du niveau de lecture, du langage oral, de la production écrite des apprenants en français, arabe et en anglais s’était étalée dans le temps durant quatre années scolaires consécutives.

L’événement a regroupé le préfet par intérim  de la région, Mohamed Houmed Abass, du président du conseil régional, Charmaké Hassan Allaleh, d’une délégation d’experts en pédagogie solaire du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFOP) conduite par le directeur général de la pédagogie, Abdi Dirir Guirreh, des hauts gradés des Forces Françaises stationnées à Djibouti (FFDJ), des chefs des services déconcentrés de l’état, des conseillers pédagogiques, des chefs d’établissements scolaires, des enseignants et beaucoup d’autres anonymes.

Il a commencé par l’explication de ces projets scolaires à travers une projection par l’inspecteur régional du MENFOP, Ahmed Hamadou Ibrahim.

Cette exposition des activités scolaires de renforcement des capacités d’apprentissages des écoliers a été fortement applaudie par l’assistance.

Puis, l’inspecteur de la région a livré un long discours de plaidoyer  sur l’utilité de ces projets initiés par l’inspection locale et menés de façon engagée par l’ensemble de  la communauté éducative de la région, Le projet de lecture, son acquisition constituait un moyen pour apprendre et la maitrise de toutes les disciplines en dépendait qu’il a fallu au pressé bouter complètement des handicaps de lecture de toutes les écoles de la région par un projet de prise en charge des élèves en difficultés de lecture de la 2ème  à la cinquième année.Projets du développement oral et écrit vont de pair: leurs pratiques sont transversales à toutes les disciplines. L’acquisition de la langue est conditionnée par sa pratique de renforcement et sa diversification.

Grace à l’engagement sans faille des écoles et la qualité de suivi/d’encadrement des conseillers pédagogiques la réalisation de tous ces projets a été un succès à tous les niveaux sur l’ensemble des écoles de la région. Les projets ayant eu une adhésion totale de toute une communauté éducative.

La réussite de ces projets est une victoire intellectuelle d’une région qui s’est donné les moyens de renforcer à la fois son identité et de relever le niveau de qualification de sa toute petite jeunesse. Ceux-ci ont d’ailleurs permis à leurs élèves de défier à l’échelle nationale par leurs performances, mêmes les écoles les plus réputées et les plus plébiscitées du pays. Voir les résultats allant de l’OTI de l’enseignement au BACCALAUREAT du secondaire.

Il s‘en est suivi  des interventions des uns et des autres des officiels qui ont tous approuvés unanimement l’initiative locale dont découlent ces projets scolaires.

Après les discours des responsables participants, les élèves  lauréats des compétitions d’évaluation de ces projets ont été récompensés.

TPL_BACKTOTOP