En marge du sommet africain sur l'adaptation au changement climatique, la délégation djiboutienne conduite par le ministre de l'économie et des finances chargé de l'industrie Mr Ilyas Moussa Dawaleh et composée du Président de l'Autorité des Ports et des Zones Franches, Mr Aboubaker Omar Hadi, du Commandant du Port Mr Mohamed Abar,  du Conseiller principal Ibrahim Hamadou et du Directeur de financement extérieur Ali Mohamed Ali Gadileh a effectué une visite de travail au siège de la société hollandaise des chantiers navals DAMEN.

Les discussions ont porté sur le démarrage des travaux d'un projet de construction des chantiers navals appartenant à Damen à Djibouti.

La partie djiboutienne a pu s'entretenir à Damen avec des délégués de CHANTIERS NAVAUX DAMEN GORINCHEM : Ronald Maat, directeur régional Afrique Marcel Karsijns, directeur constructions civiles et modulaires Friso van der Meijden, directeur financier Financement clientèle ATRADIUS ENTREPRISE D'ÉTAT NÉERLANDAISE : Frank Kramer (spécialiste principal du crédit à l'exportation) Remmelt Tempelman (responsable de l'équipe grands comptes et financement de projets) Niels de Hoog (économiste principal) INVESTIR INTERNATIONAL : Erwin Boon (Responsable Secteur Privé) Decio Tractenberg (gestionnaire d'investissement principal) pour finaliser le financement et ainsi accélérer le démarrage des travaux dans les mois à  venir.

Rappelons qu'en plus de fournir des services de réparation, d’entretien et de maintenance des gros navires, le chantier naval sera également constitué d’une cale sèche capable de traiter des navires gros porteurs. En outre, il proposera la fourniture d’hélices, de gouvernails, ainsi que des réparations moins lourdes comme celles des pompes, moteurs ou encore systèmes de navigation.

La pose de la première pierre du chantier naval a été effectuée le 26 novembre par le président Djiboutien, Ismaïl Guelleh.

D’une valeur de 200 millions d’euros, il sera financé et construit sur une période de 2 ans par la société néerlandaise Damen Shipyard, en collaboration avec l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti (APZFD). Damen a débuté également de la formation d’ingénieurs qui ont recruté pour travailler sur le chantier. 

Pour terminer, cette nouvelle unité industrielle maritime permettra la création des milliers d'emplois directs et indirects à Djibouti.

TPL_BACKTOTOP