Une cérémonie de graduation s'est tenue le 06 juillet 2022, au Sheraton Hôtel de Djibouti à l'occasion de la remise de certificats aux lauréats, bénéficiaires de cette formation d’importance sanitaire.

Placé sous la présidence du secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Salah Banoita Tourab, l’évènement a aussi réuni la représentante de l’organisation mondiale de la santé (OMS) à Djibouti, le directeur des programmes de l’AFENET, Dr. Ditu Kazambu, du Professeur Sawadogo Mamadou, du Directeur général de l’INSPD, Dr. Houssein Youssouf Darar, des représentants de IGAD ainsi que des nombreux hauts cadres de plusieurs départements ministériels du pays.

À noter aussi la participation des responsables sanitaires des différents corps de défense et de sécurité.

Après la graduation de 22 participants le 9 février 2022 dernier, 24 apprenants issus du Ministère de la Santé et des Corps constitués (Gendarmerie Nationale, Garde de Côtes, de la prison civile de Djibouti, Garde Républicaine, Caisse Nationale de Sécurité Sociale et Forces Armées) de Djibouti ont été recrutés pour constituer la deuxième cohorte de DJIB-FETP. 

L’atelier  s’est déroulé les 4 et 5 juillet 2022 à Sheraton Hôtel de Djibouti au cours duquel, chacun des 20 résidents a présenté ses livrables (synthèse élargie des données de surveillance, analyse d’un problème de santé, action de lutte contre la Covid19 et  les maladies évitables par la vaccination). Chaque résident a aussi présenté une investigation de cas ou d’une épidémie/ flambe qu’il a réalisé ou participé.

Les résidents ont été impliqués dans des investigations en plus de la réalisation de la synthèse hebdomadaire des données de surveillance, l’audit de la qualité des données, l’analyse des causes profondes (analyse en diagramme en arête de poisson), les actions de luttes contre la Covid-19 et les maladies évitables par la vaccination ainsi que la collaboration One Health.

Outre les présentations scientifiques, les résidents ont été formés et initiés aux processus de réaliser des investigations et des ripostes sur les cas et les épidémies, d’établir le lien avec le laboratoire.  

Désormais, ils sont capables de mener les phases descriptives de toute épidémie de maladie et la décrire en terme de temps, de lieu et de caractéristiques de la personne. 

Aussi, ils ont été formés pour effectuer une analyse des causes profondes (analyse en diagramme en arête de poisson) afin d'identifier les causes critiques de certains problèmes de qualité des données afin de proposer des actions d'amélioration.

TPL_BACKTOTOP