L’IGAD a commencé le processus de validation des rapports nationaux de référence sur l'économie bleue des États membres avec son premier atelier à cet égard dans la ville d'Arta à Djibouti.

Des officiels issus des ministères des Affaires étrangères, de l'Environnement et du Développement durable, de l'Agriculture, de l'Eau et de la Pêche ainsi que du Commerce et Tourisme, des Infrastructures et de l'Equipement, de l'Énergie et des ressources naturelles, et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche mais aussi l'Autorité des ports et des zones franches de Djibouti, mais aussi les garde-côtes de Djibouti et le Centre régional de formation maritime de Djibouti.

Le président du Conseil Régional d'Arta, M. Elmi Bouh Goudodeh, a souhaité la bienvenue à tous les participants et a remercié les organisateurs d'avoir choisi Arta pour tenir les délibérations fructueuses attendues de la réunion. Puis, M. Daher Elmi, responsable du programme pour les ressources naturelles et les énergies renouvelables de l’IGAD, a déclaré que le rapport de référence sur l'économie bleue en cours de discussion à Arta servira de contribution à la préparation de la stratégie nationale de l'économie bleue pour Djibouti. Il a ajouté que les délégués de chaque secteur mettront à jour le rapport dans les deux prochains jours. L'IGAD soutiendra le développement de la stratégie nationale de l'économie bleue.

A noter que la rencontre sera l’occasion de saisir les contributions des différents secteurs de l'économie bleue pour le développement économique national de la République de Djibouti. Le rapport sera mis à jour grâce à des discussions de groupe approfondies et à un examen approfondi du document. Le rapport de base mis à jour sera bientôt disponible et servira de contribution à l'élaboration de la stratégie nationale de l'économie bleue pour Djibouti.

L’atelier permettra de compléter les données et les informations manquantes et de valider et faire approuver par toutes les organisations du secteur le Rapport national et la contribution au rapport régional. La rencontre permettra aussi de lancer les travaux d’élaboration du document de base pour la validation de la stratégie régionale BE.

Un atelier similaire se tiendra dans les autres États membres de l'IGAD où le projet est mis en œuvre, en l’occurrence, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, Soudan du Sud, le Soudan et l’Ouganda. Les points focaux nationaux pour le projet d'économie bleue seront engagés pour aider à l'animation de l'atelier et à la soumission des rapports finaux.

Les rapports nationaux de référence sur l'économie bleue des États membres de l'IGAD ont été élaborés avec les services financiers de l'Union européenne. Les ateliers de validation au niveau national sont soutenus par le projet « Renforcement de l'économie bleue dans les États membres côtiers de l'IGAD pour la conservation de la biodiversité et la diversification des moyens de subsistance » financé par le gouvernement suédois.

Plus généralement, le projet « Renforcement de l'économie bleue dans les États membres côtiers de l'IGAD pour la conservation de la biodiversité et la diversification des moyens d'existence » financé par le gouvernement suédois est censé contribuer au résultat suivant : « la capacité de l'IGAD et de ses États membres renforcée par la structuration et l'intégration de l'EB à aux niveaux national et régional tout en augmentant la coopération et l'intégration régionale, et en renforçant le soutien aux États membres pour développer leurs propres stratégies nationales d'EB.

TPL_BACKTOTOP