Le ministre de la Santé Dr Ahmed Robleh Abdilleh a présidé la cérémonie de restitution des résultats de l'enquête sur la situation nutritionnelle et socio-économique des personnes vivants avec le VIH-SIDA et la tuberculose.

Ont assisté à cette cérémonie de restitution le représentant de l’ONUSIDA, M. Farahad Hassan Farah, la représentante de l’OMS, Dr Reinhilde Van de Weerdt, la directrice adjointe du PAM Mme Olivia Hantz et les hauts cadres du ministère de la Santé.

Pour rappel, la République de Djibouti est caractérisée par une prévalence nationale du VIH estimé à 1,5% et touchant environ 6800 personnes.

Cette enquête réalisé sous leadership du ministère de la santé avec l’appui de l’ONUSIDA et du PAM avec le concours de l’INSTAD et du ministère des affaires sociales et de la solidarité, constitue la deuxième évaluation depuis 2011.

Plus de 1100 entretiens ont été mené sur les PVVIH et des patients tuberculeux.

Elle a pour objectif de récolter des données précises sur le statut nutritionnel et la sécurité alimentaire et sur la situation socio-économique des PVVIH et des patients TB et de leurs ménages.

Le ministre de la Santé a déclaré que l’état nutritionnel et une sécurité alimentaire optimale aux plus vénérables, y compris les personnes vivantes avec le VIH-SIDA est essentiel pour un bon état de santé.

Dans son allocution, le représentant de l’ONUSIDA a indiqué que le VIH-SIDA et la tuberculose ont une incidence dévastatrice sur la sécurité alimentaire et la nutrition des ménages.

Dans son allocution, le ministre de la Santé a souligné que le résultat de cette enquête dont le but est de déterminer le statut nutritionnel des PVVIH sous ARV et des clients TB sous DOTs, pourront constituer une base solide pour améliorer l’assistance fournie à ces personnes touchées.

TPL_BACKTOTOP