Le ministre de la Santé Dr Ahmed Robleh Abdilleh a présidé, avec la maire de Djibouti Mme Fatouma Awaleh Osman, une importante réunion portant sur la campagne intensive de lutte préventive et curative contre le Paludisme.

Outre le secrétaire général de la santé, cette réunion préparatoire a vu la participation de plusieurs représentants d'organismes onusiens dont la représentante de l’OMS, Dr Reinhilde Van de Weerdt, la représentante de l'Unicef Mme Maelva Jonhson et la représentante du PNUD Mme Emma Anoh.

Les présidents des trois à savoir le président de la commune de Balbala M. Idriss Bachir Kawrah, celui de Ras-dika M. Ibrahim Saïd Badoul et le président de la commune de Boulaos M. Mohamed Omar Ismail ont également pris part aux discussions qui ont réuni de nombreux experts nationaux sur la question du paludisme.


Après un bref aperçu sur la situation du paludisme et son évolution présenté par le directeur de l'INSPD, le ministre de la Santé Dr Ahmed Robleh Abdilleh a insisté sur la nécessité d'une action urgente et cruciale articulée sur quatre niveaux :

1) l'activation du programme de recherche actif de cas de positif par le PNLT.

2) La dotation suffisante des structures sanitaires de moyens de diagnostic et traitements du paludisme.

3) le renforcement du volet communautaire pour impliquer davantage la population.

4) l'intensification de la lutte multiforme antivectorielle (Spatiale, gîtes larvaires, assainissement, hygiène).

Le ministre a, en outre, rappelé que le succès de cette campagne exige une collaboration pluri-sectorielle notamment avec les élus locaux et les services ou entités concernés.

Les représentants des agences onusiennes ont tout à tour affirmé leur disposition pour soutenir cette présente action de lutte contre le Paludisme.

Tous les éléments de ressources sont réunis pour lancer cette stratégie de campagne proactive et efficace en vue de lutter ensemble contre la menace épisodique du paludisme et infléchir ainsi la courbe de la maladie durant cette période cruciale du premier trimestre.

Dans son intervention, la représentante de l’OMS a exprimé son remerciement à l’encontre du ministre de la santé pour l’invitation à cette réunion sur la lutte multiforme et multisectorielle contre le paludisme.

Dans son intervention, le ministre de la Santé a souligné lors de cette réunion la nécessité d’une réponse urgente et efficace et a émis des directives claires en vue de mobiliser tous les moyens et toutes les forces disponibles pour cette campagne multisectorielle de lutte contre le paludisme.

TPL_BACKTOTOP