Le Ministère de la Santé a tenu un atelier de restitution d'une étude socio anthropologique sur les facteurs influents sur le non utilisation de la planification familiale réalisée avec l’appui du FNUAP.

La réunion co-présidée par le Ministre de la Santé Dr Ahmed Robleh et la Ministre de la femme et de la famille Mme Mouna Osman, a vu la participation de la représentante du FNUAP Mme Aicha Djama, de la représentante de l'OMS Dr Renée Van de Weert, du secrétaire général du ministère de la santé Dr Saleh Banoita et des hauts responsables des deux ministères concernés.

A la suite des résultats de l'étude, il a été décidé conjointement par les deux Ministres, la mise en place d'un groupe de travail commun pour établir un plan d'action sur la base des éléments ressortis par l'étude.

La planification familiale est un sujet qui nécessite beaucoup de sensibilisation et qui s'il est mis à profit va générer des gains tant sur le plan de la santé et du bien-être des femmes que sur le plan économique.

Dans son intervention la ministre de la femme et de la famille a souligné que le résultat de cette étude permettra à son département d’accompagner le ministère de la santé sur la vulgarisation, l’accompagnement et le renforcement des connaissances dans le changement de comportement des familles.

TPL_BACKTOTOP