L'IGAD a organisé, en collaboration avec le bureau Régional du HCR, une formation régionale des formateurs des Etats membres de l’IGAD, programme sur financement Suédois

Dans le cadre du programme régional de la Gestion des Refugiés, l'IGAD a organisé un atelier de formations régional des formateurs qui consiste à aider les États membres de l'IGAD à harmoniser les pratiques de gestion des réfugiés sur la base d'une application complète et inclusive des principes internationaux de protection des réfugiés.

Cette rencontre a réuni l’ensemble des pays de l’IGAD à savoir l’Ethiopie, l’Ouganda, le Kenya, le Soudan, le Sud soudan, la Somalie, la République de Djibouti mais aussi le HCR.

Le représentant du HCR Sakor Yohondamkoul a précisé que le HCR et l'IGAD ont une longue histoire de collaboration pour la gestion et la protection des réfugiés dans les États membres de l'IGAD.  A cette occasion, il a félicité l'IGAD pour les réalisations exceptionnelles obtenues en développant plusieurs cadres pour lutter contre le déplacement, la Déclaration de Nairobi (2017) en est un exemple, qui a fourni le modèle d'une grande partie du travail que nous effectuons dans la région sur les réponses globales.

Il a ajouté que l'IGAD a de nouveau ouvert la voie avec le lancement d'une plateforme de soutien lors du Forum mondial sur les réfugiés en 2019, dans le but de mobiliser la solidarité pour faire face aux situations de déplacement prolongé à grande échelle dans la région de l'IGAD. Et que les progrès récents sous la forme d'une initiative de solutions pour le Soudan et le Soudan du Sud, ainsi que le vif intérêt des donateurs à s'engager avec la plate-forme de soutien de l'IGAD, montrent que l'IGAD continue de jouer un rôle positif dans la mobilisation de l'aide en allégeant la pression sur les pays hôtes, en l'autonomie et les conditions favorables dans les pays d'origine pour un retour durable, sûr et digne.

Fathia Alwan, directrice de la santé et du développement social, à l'occasion de l'atelier, a indiqué l'importance de la protection et la gestion des réfugiés, et que l'IGAD plaide pour une approche régionale émanant du fait qu'une protection efficace est souvent hors de portée d'un seul État.

Cette approche régionale complète les responsabilités individuelles des États en permettant des efforts conjoints, notamment pour combler les lacunes dans les capacités techniques afin de permettre des actions concertées pour renforcer la protection des réfugiés et améliorer les conditions dans les pays d'asile, ce qui peut à son tour réduire la nécessité pour les réfugiés de se rendre dans d'autres pays, pays d'accueil plus éloignés à rechercher des normes de protection, même minimales.

Elle a également rappelé que l'objectif de ladite formation est de fournir aux États membres une compréhension commune et uniforme des normes et pratiques de protection des réfugiés sur la base d'une application complète et inclusive des principes internationaux de protection des réfugiés.

TPL_BACKTOTOP